Ludwig von Mises a écrit: « Les crises...

Ludwig von Mises a écrit: « Les crises économiques sont provoquées par les politiques...

Depuis mars 2020, les actions sont remontées non...

Depuis mars 2020, les actions sont remontées non pas parce que la supposée croissance économique...

« Nous sommes entrés dans un monde dans lequel...

« Nous sommes entrés dans un monde dans lequel seule l’inflation peut sauver les banques...

La pandémie entraine dans à peu prés tous les...

La pandémie entraine dans à peu prés tous les domaines des comportements de violence et de folie...

Cette semaine, les indices boursiers US ont...

Cette semaine, les indices boursiers US ont effacé leurs pertes de la dernière semaine de janvier...

La saisonalité actuellement baissière des...

La saisonalité actuellement baissière des indices boursiers -dont on peut bénéficier en...

Au chapitre des erreurs que commettent les...

Au chapitre des erreurs que commettent les banques centrales supposées « indépendantes », mis...

Compte tenu du chaos politique aux USA qui à...

Compte tenu du chaos politique aux USA qui à tout moment peut dégénérer en violences extrêmes,...

Nous sommes restés cette semaine sans position sur les marchés financiers en attendant de voir comment l’année 2021 allait commencer et pour élaborer une nouvelle stratégie d’investissement 2021 tenant compte des anticipations inflationnistes consécutives au programme de Biden, lequel accroitra les dépenses publiques tous azimuts pour traiter la pandémie qui s’aggrave (4.000 morts par jour aux USA en ce moment), relancer l’économie qui reste faible (140.000 chômeurs de plus en décembre) et mettre en place des plans d’aides massives aux Américains suite à la dégradation de la situation. La hausse des taux d’intérêt à moyen et long termes US et la chute des obligations US qui se sont produites en même temps que sa prise de contrôle du Sénat (consécutive à la victoire démocrate en Géorgie), confirment le scénario inflationniste que Janet Yellen et Jay Powell préparent aussi en poursuivant leur laxisme monétaire via le QE Forever et l’hélicoptère monnaie. Nous investirons très progressivement en janvier/février la moitié de nos portefeuilles (pour une durée d’au moins les six premiers mois de 2021) dans une trentaine d’actions de grandes sociétés européennes dont l’activité est internationale servant les plus forts dividendes (sociétés de plusieurs pays et secteurs détaillées dans ce commentaire), sous évaluées par rapport aux actions US qui sont massivement surévaluées en situation de « bulle » et qui, à terme, devraient être négativement affectées par la double explosion des déficits et des taux US, comme par la hausse des impôts US et la perte du leadership des USA vis-à-vis de la Chine qui semble inévitable, alors que l’Europe est en matière de taux d’intérêt et de déficits publics moins vulnérable et qu’elle n’a pas de prétention hégémonique, et l’autre moitié, très progressivement aussi, sous diverses formes, en argent-métal et métaux les plus rares (lithium, silicium, cuivre, nickel, uranium, « terres » rares), hydrogène et un peu d’or, mais ni en pétrole ni en autres énergies fossiles qui perdront à l’avenir de leur importance économique et stratégique.

Nous sommes restés cette semaine sans position sur tous les marchés financiers en attendant de voir comment l’année 2021 allait commencer et pour élaborer une nouvelle stratégie d’investissement 2021 tenant compte des anticipations inflationnistes consécutives au programme de Biden, lequel accroitra les dépenses publiques tous azimuts pour traiter la pandémie qui s’aggrave (4.000 morts par jour aux USA en ce moment), relancer l’économie qui reste faible (140.000 chômeurs de plus en décembre) et mettre en place des plans d’aides massives aux Américains suite à la dégradation de la situation. La hausse des taux d’intérêt à moyen et long termes US et la chute des obligations US qui se sont produites en même temps que sa prise de contrôle du Sénat (consécutive à la victoire démocrate en Géorgie), confirment le scénario inflationniste que Janet Yellen et Jay Powell préparent aussi en poursuivant leur laxisme monétaire via le QE Forever et l’hélicoptère monnaie. Nous investirons très progressivement en janvier/février la moitié de nos portefeuilles (pour une durée d’au moins les six premiers mois de 2021) dans une trentaine d’actions de grandes sociétés européennes dont l’activité est internationale servant les plus forts dividendes (sociétés de plusieurs pays et secteurs détaillées dans ce commentaire), sous évaluées par rapport aux actions US qui sont massivement surévaluées en situation de « bulle » et qui, à terme, devraient être négativement affectées par la double explosion des déficits et des taux US, comme par la hausse des impôts US et la perte du leadership des USA vis-à-vis de la Chine qui semble inévitable, alors que l’Europe est en matière de taux d’intérêt et de déficits publics moins vulnérable et qu’elle n’a pas de prétention hégémonique, et l’autre moitié, très progressivement aussi, sous diverses formes, en argent-métal et métaux les plus rares (lithium, silicium, cuivre, nickel, uranium, « terres » rares), hydrogène et un peu d’or, mais ni en pétrole ni en autres énergies fossiles qui perdront à l’avenir de leur importance économique et stratégique.

https://www.marketwatch.com/story/coronavirus-tally-global-cases-of-covid-19-top-88-million-us-sets-record-of-more-than-4000-deaths-in-a-day-2021-01-08?mod=home-page

https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/variant-anglais-du-coronavirus-on-risque-de-voir-une-explosion-de-l-epidemie-probablement-d-ici-quinze-jours-estime-un-medecin-hospitalier_4248563.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

https://www.investing.com/news/economic-indicators/us-economy-shed-140000-jobs-in-december-vs-71000-gain-expected-2383309

https://www.marketwatch.com/story/u-s-loses-140-000-jobs-in-december-in-first-decline-since-onset-of-coronavirus-11610113382?mod=mw_latestnews

Alors que Biden était vu lundi par les investisseurs comme le naufrageur de l’Amérique (baisse de 1,48% du S&P500 ce jour-là), il termine la semaine comme leur sauveur (hausse du S&P500 de 1,83% sur la semaine), après que Trump ait malencontreusement invité ses électeurs à marcher sur le Capitole! Et les positions ouvertes sur le Nasdaq sont proches de leur plus haut historique (quand tout le monde fait la même chose, cela peut mal tourner).

https://stockcharts.com/articles/tac/2021/01/extreme-point-for-nasdaq-volum-116.html

Sur les actions US et européennes, un point bas saisonnier est attendu en janvier/février; il faut donc l’attendre avant d’investir complètement et d’ici là n’investir que très progressivement sur les actions européennes seulement.

Idem pour l’or et l’argent-métal:

Hausse des taux d’intérêt US à moyen et long termes:

Lire:

https://www.barrons.com/articles/bond-yields-jump-could-be-a-big-problem-for-stocks-51610126091?mod=hp_LEAD_1

Voir: Marchés : ce risque de voir le rendement du 10 ans américain flamber à court terme…

https://www.youtube.com/watch?v=2YNmm7pEd3w

Perte de puissance US vis-à-vis de la Chine:

https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-01-07/china-s-rapid-recovery-puts-global-dollar-hegemony-in-doubt?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

https://www.marketwatch.com/story/u-s-political-polarization-presents-biggest-risk-to-the-world-in-2021-eurasia-group-11609776398?mod=newsviewer_click

L’année 2021 devrait être celle du rebond des dividendes en Europe:

Les actions européennes devraient se revaloriser par rapport aux américaines:

https://www.cnbc.com/2020/11/27/us-stocks-will-be-outpaced-by-europe-next-year-strategist-says.html

Les achats des 30 actions européennes (dites The Noble 30) qui constitueront la moitié de l’investissement de nos portefeuilles pour les prochains six mois:

[Infographic] 10 Facts about the Noble 30 Index

European Dividend Aristocrats – 30 Top International Dividend Stocks

19 Best European Dividend Aristocrat stocks to look for in 2021

Le Bitcoin en débat: A noter que la hausse stratosphérique du Bitcoin contre toutes les monnaies (USD, euro, etc…) illustre parfaitement le scénario inflationniste de fuite devant la monnaie (on peut aussi dire de destruction de la monnaie) organisé par les banques centrales qui est par ailleurs à l’œuvre sur les actions et certaines matières premières.

Lire:

Bitcoin : Nouveau record à plus de 40.000$, objectif $100k ou correction imminente ? Par Investing.com

Trump ayant capitulé devant le Congrès US en signant un second plan bipartisan d’un total de 900 milliards USD de soutien aux entreprises, permettant aussi aux Américains moyens de recevoir individuellement 600 USD + 300 USD par chômeur, des montants plutôt faibles au niveau d’une personne mais qui ont un impact plus psychologique qu’économique permettant de penser que plus est à venir -la Chambre des représentants ayant confirmé son vote des 2.000 USD initialement réclamés par le même Trump contre l’avis des Républicains- pendant la présidence Biden sous la forme soit d’un revenu minimal individuel garanti soit d’autres plans de soutien, a ainsi évité le « Shutdown » de l’Administration et une baisse des indices boursiers US avant la fin d’année qui sont restés en situation d’ « exubérance irrationnelle ». Le problème des politiques monétaires et budgétaires ultra-laxistes actuelles, dont 2020 a été le summum (entrainant un double déficit budgétaire et commercial US record), c’est qu’il est devenu impossible de calculer le « juste » prix des actifs et donc d’essayer de prévoir jusqu’où ils peuvent monter ou baisser, étant donné que ce sont les flux ou les reflux de « hot money » qui les déterminent. Il y a donc fuite devant la monnaie, ainsi que l’illustrent la chute du dollar US à son plus bas depuis 2018 et la hausse du bitcoin, qui pourraient se poursuivrent, le retour de l’inflation monétaire dans l’économie réelle US s’accélérant à partir de 2021 avec la monétisation des dettes publiques records. D’où la nécessité d’investir surtout dans des actifs réels non surévalués (que nous indiquerons dans un prochain commentaire) et pas sur les actifs surévalués manipulés (GAFAM, technos, Tesla, etc.) qui attirent la masse des spéculateurs achetant tout et n’importe quoi! Un peu partout, les populations angoissées se font librement (avant que cela devienne obligatoire comme les confinements ou les couvre-feux) vacciner contre le Covid-19 chinois en espérant que la vie d’avant reviendra sauf que, si c’est possible, cela prendra du temps d’atteindre l’immunité collective et que l’OMS annonce comme imminente « la mère de toutes les pandémies » qui signerait plus encore la perte de leurs libertés… Nous avons sorti toutes nos positions et restons cash en euro ou en CHF (pas de dollars US) en l’attente d’observer comment 2021 va commencer.

Trump ayant capitulé devant le Congrès US en signant un second plan bipartisan d’un total de 900 milliards USD de soutien aux entreprises, permettant aussi aux Américains moyens de recevoir individuellement 600 USD + 300 USD par chômeur, des montants plutôt faibles au niveau d’une personne mais qui ont un impact plus psychologique qu’économique permettant de penser que plus est à venir -la Chambre des représentants ayant confirmé son vote des 2.000 USD initialement réclamés par le même Trump contre l’avis des Républicains- pendant la présidence Biden sous la forme soit d’un revenu minimal individuel garanti soit d’autres plans de soutien, a ainsi évité le « Shutdown » de l’Administration et une baisse des indices boursiers US avant la fin d’année qui sont restés en situation d’ « exubérance irrationnelle ».

Le problème des politiques monétaires et budgétaires ultra-laxistes actuelles, dont 2020 a été le summum (entrainant un double déficit budgétaire et commercial US record), c’est qu’il est devenu impossible de calculer le « juste » prix des actifs et donc d’essayer de prévoir jusqu’où ils peuvent monter ou baisser, étant donné que ce sont les flux ou les reflux de « hot money » qui les déterminent. Il y a donc fuite devant la monnaie, ainsi que l’illustrent la chute du dollar US à son plus bas depuis 2018 et la hausse du bitcoin, qui pourraient se poursuivrent, le retour de l’inflation monétaire dans l’économie réelle US s’accélérant à partir de 2021 avec la monétisation des dettes publiques records. D’où la nécessité d’investir surtout dans des actifs réels non surévalués (que nous indiquerons dans un prochain commentaire) et pas sur les actifs surévalués manipulés (GAFAM, technos, Tesla, etc.) qui attirent la masse des spéculateurs achetant tout et n’importe quoi!

Un peu partout, les populations angoissées se font librement (avant que cela devienne obligatoire comme les confinements ou les couvre-feux) vacciner contre le Covid-19 chinois en espérant que la vie d’avant reviendra sauf que, si c’est possible, cela prendra du temps d’atteindre l’immunité collective et que l’OMS annonce comme imminente « la mère de toutes les pandémies » qui signerait plus encore la perte de leurs libertés… Nous avons sorti toutes nos positions et restons cash en euro ou en CHF (pas de dollars US) en l’attente d’observer comment 2021 va commencer.

Compte tenu de notre réorganisation, nous suivrons, dorénavant, principalement dans notre gestion qui sera orientée sur le moyen terme (la semaine, le mois, beaucoup moins volatiles) et non plus sur le très court terme (quotidiennement, trop volatile) les avis de Swissquote Banque, de Saxo Bank et du (SFI) Swiss Finance Institute, qui ont été depuis un certain temps les plus avisés et les plus raisonnables.

Commentaires du SFI:

https://www.letemps.ch/economie/prochaine-crise-financiere-viendra-politique?utm_source=Newsletters&utm_campaign=26a28bc7c5-newsletter_eco&utm_medium=email&utm_term=0_56c41a402e-26a28bc7c5-110148197

https://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/pour-le-professeur-didier-sornette-les-mesures-de-confinement-pourraient-avoir-de-lourdes-consequences?id=11281453

Jamais dans l’histoire autant de fausse monnaie n’a été créée qui deviendra effectivement inflationniste lorsqu’elle sera redirigée vers les personnes privées, pour soutenir la consommation, et amortir le choc de l’endettement record, via la monétisation des dettes publiques, qui ne seront soutenables que si l’inflation revient et non plus vers les actifs boursiers les plus surévalués, ce que l’Administration démocrate Biden devrait faire, surtout si elle obtient prochainement la majorité au Sénat US c’est-à-dire les pleins pouvoirs, lui permettant aussi de remonter les impôts sur les particuliers les plus riches et sur les entreprises que Trump avait baissés (de 28 à 21%) et les salaires minimum. Sénat démocrate + relèvement des impôts, deux bien mauvaises nouvelles pour les actions US en janvier qui devraient corriger à la baisse.

Half of U.S. states will raise minimum wage in 2021—and more could be ahead

La BNS qui dit ne pas manipuler sa monnaie a massivement injecté de l’argent pour l’empêcher de monter!

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-12-31/snb-spent-11-billion-francs-on-interventions-in-third-quarter?srnd=premium-europe&sref=KYaM6IRe

_____________

Trop de monnaie tue la monnaie! La déflation et l’inflation étant les deux revers de la même pièce:

Voir: Déflation ou hyperinflation à venir : quel scénario est le plus probable ? Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=f2niSwyInfY

Voir: Pourquoi l’inflation va revenir ! Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=dOOWi3i3m9w

Voir: Les politiques économiques sont-elles devenues folles ? Patrick Artus

https://www.youtube.com/watch?v=OIZCmqjcYfI

Important, à lire:

2021 may mark the first inflation comeback in a generation, Jim Bianco warns

Voir: Après la pandémie, un nouveau cygne noir pour les marchés ? Philippe Escande

https://www.youtube.com/watch?v=-HzNwFiBzlw

Tout ce que l’on pouvait dire après la crise de 2008 redevient d’actualité !

La crise qui secoue l’Occident et le monde est due à l’effondrement de la plus gigantesque pyramide d’endettement et de crédit factice de l’Histoire. Particuliers et entreprises, banques de dépôts et d’affaires, États et banques centrales : tous y ont contribué. Mais cette crise eut été impossible sans la création ex nihilo de monnaies de papier fiduciaires étatiques, basées sur le néant depuis la cessation de convertibilité du dollar US en or en 1971, puis sans la généralisation du mécanisme des  » réserves fractionnaires  » et des taux de change flottants de 1973 à 1976. Comment s’en sortir ? En basant à nouveau le Système monétaire international sur l’étalon-or, et en pratiquant un libéralisme authentique, contraire au mélange de dirigisme étatique et d’oligarchisme de marché qui a généré l’actuelle anarchie. Ni les plans de  » relance  » – qui ont toujours échoué – ni la nationalisation des banques et du crédit n’enrayeront la récession. Les dirigeants politiques ne renonceront pas à manipuler les monnaies et le crédit ni à intervenir massivement dans l’économie. Conséquence prochaine : l’Occident sera submergé par une hyper-inflation que ses banques centrales préparent en abaissant leurs taux d’intérêt à court terme à zéro, et en imprimant une masse de monnaie sans précédent.

____________

Dollar sucked into downward spiral by U.S. twin deficits

https://www.capital.fr/economie-politique/le-dollar-recule-encore-face-a-leuro-et-la-livre-1389749

Surévaluation historique actuelle des actifs boursiers encore supérieure aux pics de 2000 et de 2007 si l’on se base sur les achats d’actions à crédit:

Troy Bombardia

Something to watch out for in 2021: Margin Debt soared 50% in the past 8 months. In the past 30+ years, such investor euphoria happened exactly twice:

Ne pas garder les actions surévaluées à l’extrême comme celles ci-dessous:

https://finance.yahoo.com/video/big-tech-valuations-crazy-aberdeens-085836217.html

Commentaire au vitriol de Thomas Veillet (un analyste indépendant pour Swissquote) sur l’horrible et folle année 2020 qui aura vu le prix du pétrole chuter en dessous de zéro et le S&P500 se redresser spectaculairement, après être passé par une chute de près de 34%, pour la raison que le Fed, et accessoirement la BCE et d’autres, injectent de la fausse monnaie comme jamais. De quoi ruiner tout le monde…

Voir: Dernier jour d’une année bien pourrie !!!

https://www.youtube.com/watch?v=vOUa3RKGgz8

RUSSELL 2000 GIVES SHORT-TERM WARNING —
RSI WEAKENS —
MACD LINES TURN NEGATIVE

 | 

Les marchés d’actions européens n’ont pas récupéré leurs pertes:

Europe shares set to log yearly losses of 3.8% as coronavirus dominates 2020

https://www.cnbc.com/2020/12/31/european-stock-futures-final-trading-day-of-the-year.html

Prévisions de Seasonax:

https://www.seasonax.com/research/four-year-cycle-bear-market-after-election?utm_source=Free+Newsletter&utm_campaign=1ef9f93ac1-SI_26_us-election_cycle&utm_medium=email&utm_term=0_26fc11c216-1ef9f93ac1-170733173&mc_cid=1ef9f93ac1&mc_eid=226bc268bb

Prévisions 2011 de Saxo Bank:

https://www.home.saxo/-/media/documents/campaigns/outrageous-predictions/outrageouspredictions2021.pdf

Prévisions de Jefferies:

https://www.marketwatch.com/story/these-risk-indicators-show-sentiment-is-too-bullish-mirroring-2019-says-jefferies-11608726277?mod=article_inline

https://www.bloomberg.com/news/articles/2020-12-22/u-s-consumer-confidence-unexpectedly-drops-hits-four-month-low?sref=KYaM6IRe

Covid 19 et autres pandémie, la dictature sanitaire ne fait que commencer:

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/contaminations-wuhan-10-fois-sup-rieures-au-bilan-officiel-515601.html

https://www.marketwatch.com/story/who-says-coronavirus-pandemic-is-not-the-big-one-the-world-needs-to-brace-for-2020-12-29?mod=home-page

https://www.bluewin.ch/fr/infos/international/pour-l-oms-il-faut-d-s-maintenant-se-pr-parer-pire-qu-au-covid-19-514099.html

https://www.latribune.fr/economie/international/conseil-de-defense-sanitaire-ce-mardi-en-france-l-oms-se-prepare-a-pire-qu-au-covid-19-869198.html#xtor=AL-13

https://bluewin.ch/fr/infos/suisse/vaccin-obligatoire-une-question-d-licate-pour-une-bio-thicienne-515518.html

https://www.tdg.ch/une-loi-qui-entraverait-la-liberte-en-cas-de-non-vaccination-415241931217